ACTION 04 | JOURNAL INTERSCOLAIRE DU PAYS DE FORCALQUIER

Action départementale

Le dernier numéro du JIPF (31) vient de paraitre téléchargez le ici 

Les écoliers prennent la plume (J.I.P.F) 

Pour la quatorzième année consécutive, l’OCCE 04 et la Communauté de Communes du Pays de Forcalquier Montagne de Lure animent un journal interscolaire « les écoliers prennent la plume ».
En 2020-2021 malgrè le Covid, les écoliers et leurs enseignants ont pu éditer les 2 journaux interscolaires : les numéros 29 et 30, en procédant à un Comité de Lecture à distance.

Environ 400 élèves répartis sur 9 écoles  sont inscrits. Leurs travaux ont permis la publication de deux numéros par an imprimés chacun à 1200 exemplaires.

Pour découvrir le numéro 30  cliquez ici .



Présentation générale du projet 

- 1.1 Résumé et but du projet

Ce projet, animé par l’Office Central de la Coopération à l’École (OCCE), vise la création et la parution régulière d’un journal interscolaire rédigé par les élèves de la Communauté de communes du Pays de Forcalquier Montagne de Lure. Il s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement du livre et de l’écriture promue par la Communauté de communes en relation avec le réseau local des acteurs du livre (éditeurs, graphistes, imprimeurs, associations…). Le principe est de s’appuyer sur ce réseau pour la conception de ce journal, afin d’encourager les élèves à l’expression écrite, par une découverte et un apprentissage du processus de fabrication du livre (graphisme, impression…). Le projet pédagogique lié à la réalisation du journal relève de la compétence exclusive des enseignants, qui encadrent la production de leurs élèves. L’intervention des enseignants de l’OCCE et des acteurs du livre ne vise qu’à faciliter la réalisation du projet en prenant la responsabilité des activités de coordination, d’animation et de fabrication.

- 1.2 Genèse

La création du Journal Interscolaire de Forcalquier-Lure se trouve à la convergence des intentions et des missions de ses différents concepteurs, leur donnant les moyens de fédérer leurs compétences autour d’un projet qui sert également l’intérêt des enfants et le développement des échanges et de la culture sur le territoire concerné.

1.2.1 Une proposition des acteurs du livre… La Communauté de communes s’est engagée dans l’animation d’un projet pour le développement du livre et de l’écriture. Ce projet vise la mise en réseau et l’accompagnement des divers acteurs (publics, associatifs, professionnels…) particulièrement nombreux et actifs sur ce champ dans le Pays de Forcalquier. Un des axes de ce projet vise à s’appuyer sur ce réseau pour encourager les pratiques de la lecture et de l’écriture, en particulier à travers la découverte et l’apprentissage du processus de création du livre. C’est dans ce cadre que les acteurs du livre ont proposé la création d’un journal interscolaire, comme support permettant d’inciter et motiver les enfants à l’expression écrite, voire de dépasser leurs éventuels blocages face à l’écrit.

1.2.2… qui trouve un écho auprès des écoles Cette proposition a rencontré l’adhésion des écoles du Pays de Forcalquier et de la Montagne de Lure, des maternelles au collège. La plupart d’entre elles, en effet, ont déjà expérimenté la pratique du journal scolaire, et, sensibles à la dimension nouvelle offerte par ce projet, sont prêtes à se saisir de l’opportunité d’une ouverture intergénérationnelle, intercommunale et culturelle profitable à leurs élèves.

1.2.3… dont l’OCCE 04 a vocation à être le porteur et le maître d’œuvre L’Association Départementale des Alpes de Haute Provence de l’Office Central de la Coopération à l’Ecole, dite OCCE 04, fédère dans le département les coopératives scolaires implantées dans les écoles. Son rôle est à la fois d’accompagner les coopératives scolaires adhérentes dans la gestion financière et l’animation de leur vie associative à l’intérieur même de l’école, de leur proposer des projets leur permettant d’engager les élèves dans des pratiques coopératives de classe, et de former ses membres à la pédagogie coopérative. A plus d’un titre l’OCCE 04 est en mesure de conduire ce projet à la création duquel elle a été dès l’origine associée :

  • Elle mène déjà une activité d’échange de journaux scolaires et d’analyse de pratiques sur l’écriture du journal, en partenariat avec le CLEMI (centre de liaison enseignement et médias de l’information, dépendant de l’académie d’Aix-en-Provence).
  • Elle fournit à la demande une aide pédagogique de proximité pour tout ce qui touche à la vie de la coopérative grâce à son animateur départemental, intervenant auprès des maîtres et, en tant qu’enseignant, habilité à travailler avec des élèves.
  • Elle est une structure juridique agréée par les autorités administratives (association loi 1901) et de ce fait apte à gérer des projets et à recevoir des subventions, mais elle bénéficie aussi d’une convention avec le Ministère de l’Education Nationale pour ses actions dans l’école à travers les coopératives scolaires. L’OCCE 04 est membre de la Fédération nationale OCCE, à laquelle elle rend annuellement compte de ses activités et de sa gestion.
  • Son bureau composé de militants dynamiques permet un fonctionnement souple, sans pesanteur, réactif pour la gestion d’un projet aux multiples partenariats dans un esprit de transparence et de démocratie.
- 1.3 Secteur scolaire concerné
  • 13 communes composent la Communauté de communes Pays de Forcalquier – Montagne de Lure : Cruis, Fontienne, Forcalquier, Lardiers, Limans, Lurs, Montlaux, Niozelles, Ongles, Pierrerue, Revest-st-Martin, Sigonce, St-Etienne-les-Orgues. Soit 1 collège, 10 écoles publiques maternelles et élémentaires et 1 école privée. L’ensemble de ces établissements regroupe environ 1 500 élèves.
- 1.4 Objectifs et responsabilités

1.4.1 Pour l’OCCE 04

Le portage et l’animation du projet par l’Association départementale OCCE 04 sont une garantie :

  • pour les enseignants, que celui-ci restera inscrit dans les pratiques des classes telles qu’ils les mènent, au plus proche des activités d’écriture des élèves, et qu’ils bénéficieront d’un accompagnement de proximité ;
  • pour les acteurs du livre, qu’à l’exclusion de tout intérêt commercial, ils auront un accès facilité aux écoles pour faire découvrir leurs métiers et associer leurs compétences à la réalisation du projet ;
  • pour les collectivités territoriales, qu’elles disposent d’un interlocuteur de confiance, susceptible de réaliser la synergie du réseau de partenaires engagés et la mise en œuvre du projet selon les objectifs fixés dans ce cahier des charges ;
  • pour les partenaires financiers, que la gestion et la comptabilité du projet seront assurées dans la légalité, avec responsabilité et sans recherche de bénéfice.

1.4.2 Pour les enseignants

La participation à ce projet permet aux enseignants d’atteindre des objectifs pédagogiques inscrits dans les Instructions Officielles en développant chez leurs élèves des compétences transversales, des compétences méthodologiques et des compétences disciplinaires, parmi lesquelles (liste non exhaustive) :

  • encourager l’expression écrite, élaborer différents types d’écrits, produire un écrit destiné à être lu, donner du sens à une production écrite authentique ;
  • développer l’expression orale, communiquer son point de vue, participer à un débat argumentatif pour le choix des articles ;
  • exercer la maîtrise de la langue (correction syntaxique et orthographique, cohérence de l’écrit) ;
  • devenir lecteur averti par la découverte de la chaîne de l’information et du processus de conception d’un journal ;
  • mener à son terme un travail individuel, l’inscrire dans un projet collectif et sur la durée ;
  • réaliser une œuvre commune dans un esprit de coopération ;
  • exercer son esprit d’analyse et de critique en vue d’une amélioration et accepter les critiques extérieures dans ce but ;
  • ouvrir à la connaissance culturelle du monde en développant la curiosité et la démarche documentaire pour enrichir le contenu des articles ;
  • s’intéresser aux productions des autres écoles, y être réactif ;
  • utiliser des outils techniques (photo) et les technologies de l’information et de la communication à l’école (saisie, traitement de texte, recherches Internet, courriel…) Les enseignants sont libres de conduire le projet d’écriture des articles dans leur classe selon l’organisation qui leur convient. Ils s’engagent à respecter le cahier des charges intercommunal et à maintenir autour de ce projet un climat d’écoute, de solidarité, d’équité, d’intégration et de respect de la parole de chacun.

1.4.3 Pour les acteurs du livre

L’implication des acteurs du livre dans le projet apparaît comme un atout majeur, tant pour la qualité graphique et éditoriale du journal que pour la motivation qu’ils sauront susciter auprès des élèves à travers la découverte de leurs métiers (mise en perspective de l’apprentissage). L’assemblage des articles, leur mise en page et leur impression sont confiés à des intervenants externes (professionnels ou en apprentissage). Les acteurs du livre partenaires du projet peuvent être sollicités pour des animations de découverte de leurs métiers en direction des élèves et de leurs enseignants.

1.4.4 Pour la Communauté de communes

La dimension intercommunale du projet présente un apport signifiant pour les enfants en termes d’éducation citoyenne. Elle permet aussi une meilleure lisibilité et une appropriation par les habitants du projet de développement du livre sur le territoire. Par l’action de son technicien en charge de l’animation de ce projet, la Communauté de communes accompagne le déroulement du projet et participe à l’animation du groupe.

Organisation générale 

- 2.1 Le lectorat visé

Le choix de s’adresser à un public élargi (enfants et adultes du territoire de diffusion) s’est rapidement imposé, tant au regard de la motivation des élèves que du point de vue de la finalité pédagogique du projet. En effet, plus les élèves ont conscience de la portée de leurs écrits, plus ils doivent s’investir avec intérêt dans la réalisation du journal. Ce choix devrait en outre rencontrer l’intérêt des partenaires du projet, offrant une lisibilité à l’intercommunalité et à la structuration d’un réseau des acteurs du livre sur son territoire. Il est donc envisagé de tirer le journal à près de 2 000 exemplaires.

- 2.2 La périodicité

Dans un premier temps, une périodicité semestrielle est envisagée sur l’année scolaire, avec des parutions en janvier et juin. La participation des classes impliquées dans le projet n’est pas systématique pour chacune de ces parutions. L’objectif est que chacune d’elles fournisse au moins une contribution dans l’année.

- 2.3 La rédaction

La rédaction des articles se fait dans les classes inscrites, avec un engagement de chacune à fournir des articles pour au moins un numéro dans l’année, qui puissent s’insérer dans les rubriques proposées au cahier des charges. Les classes peuvent proposer des illustrations de leurs articles, avec des techniques adaptées à une reproduction en noir et blanc. Les articles sont transmis selon un calendrier établi au Comité de Rédaction École (CRE) puis au Comité de Lecture Interscolaire (CLI). Le respect du calendrier est un impératif important pour le bon déroulement du projet collectif. Les articles sont saisis à l’ordinateur, présentés sous forme « papier » pour en faciliter la lecture au sein des Comités, et conservés sous forme numérique pour en faciliter le montage informatique (transmission par messagerie, récupération sur clé USB).

- 2.4 Le choix des articles

2.4.1 Le comité de rédaction école (CRE)

Chaque école, sous la responsabilité d’un maître référent identifié, organise librement son Comité de Rédaction interne à l’école. Impérativement constitué d’élèves, il est chargé d’organiser la répartition des contributions de chaque classe, puis de valider sur des critères clairement définis les articles destinés à la parution dans le journal interscolaire. Il notifie à leurs auteurs les raisons du rejet éventuel de leurs articles et veille à ne pas sélectionner ni rejeter toujours les mêmes auteurs. Une fois le choix établi, les articles d’une même école sont confiés sous leur version « papier » aux délégués du CLI et adressés par courriel à l’association départementale de l’OCCE (ad04@occe.coop) qui les centralise et les diffuse au comité de publication (adultes animateurs du projet).

2.4.2 Le comité de lecture interscolaire (CLI)

Chaque école procède pour chaque parution (2 fois dans l’année) à la désignation ou à l’élection de 4 délégués (2 titulaires, 2 suppléants) au Comité de Lecture Interscolaire. Ces délégués se rassemblent une journée dans l’une des écoles participantes. Ils y sont transportés par car mis à leur disposition par l’organisation intercommunale sous la responsabilité d’un enseignant présent dans le car. Le lieu d’accueil change à chaque réunion du CLI. Sous la responsabilité de deux adultes au moins, parmi les organisateurs du projet (dont un enseignant obligatoirement), le CLI procède au choix des articles, à leur répartition dans les rubriques et à l’ébauche d’une mise en page (ciseaux-colle). Les délégués rendent compte des décisions du CLI dans leurs écoles respectives. Les articles et illustrations sélectionnés par le CLI sont soumis à une ultime vérification du comité de publication, qui en transmet les versions numériques aux prestataires retenus pour la mise en page et l’impression du journal.

2.4.3 L’éthique

Un règlement éthique commun à tous les niveaux de validation des articles est établi :

  • respect des personnes, les rédacteurs s’interdisant la calomnie, le mensonge, les propos injurieux ou diffamatoires et portant atteinte à la vie privée ;
  • expression libre des opinions, en se gardant de tout prosélytisme politique, religieux ou commercial ;
  • vérification des sources ;
  • signature des articles ;
  • sélection d’au moins 1 contribution par école et par numéro.
- 2.5 La fabrication

L’essentiel de la participation des élèves et enseignants porte sur la production d’écrits et d’illustrations. L’assemblage des articles, leur mise en page et leur impression sont confiés aux professionnels partenaires du projet. Le journal est composé de 12 ou 16 pages (variable selon le nombre d’articles proposés et retenus par le Comité de Lecture Interscolaire), monochromes, d’un format presse légèrement supérieur au format A4 portrait. La mise en page est confié à un graphiste et soumis à la relecture du Directeur de Publication, du représentant de la Communauté de Communes du Pays de Forcalquier Montagne de Lure et de l’animateur de l’OCCE. Le mode de reprographie est l’imprimerie.

- 2.6 La diffusion

La diffusion des 2 000 exemplaires gratuits est assurée dans le réseau scolaire auprès de chaque élève par l’OCCE, et par dépôt effectué par la Communauté de communes dans les lieux publics et culturels du territoire (environ une trentaine de lieux). Un dépôt pédagogique de 3 exemplaires sera effectué auprès du centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI), en respect de la circulaire n°2002-026 du 1er février 2002.

- 2.7 Les accompagnements

2.7.1 Pilotage

Le pilotage du projet est assuré par le groupe aujourd’hui constitué et rassemblant enseignants, parents d’élèves, acteurs du livre, Communauté de communes, et OCCE 04. Il se réunit pour le démarrage du projet (septembre) et pour un bilan de fin d’année (juin). L’animation du groupe est assurée par l’OCCE 04, un technicien de la Communauté de communes et un représentant des acteurs du livre, qui seront aussi les référents du projet en lien avec les élus et les partenaires financiers. Il désigne en son sein un comité de publication, chargé de centraliser les contributions proposées par chaque CRE, de vérifier les projets de publication arrêtés par le CLI et d’assurer la relation avec les prestataires de service lors de la fabrication du journal. Il est mobilisé, aussi souvent que nécessaire, pour assurer la gestion technique du projet, suivre son avancement et proposer les orientations utiles.

2.7.2 Accompagnement pédagogique

Le projet pédagogique lié à la réalisation du journal relève de la compétence exclusive des enseignants. Au Collège, un professeur, éventuellement assisté d’un parent d’élève, coordonnera le projet. Son animation à l’échelle interscolaire sera assurée par des enseignants, l’animateur départemental OCCE et l’EMALA du secteur. Ils animent les CLI et peuvent :

  • fournir de la documentation pédagogique sur la réalisation de journaux scolaires,
  • organiser avec le CLEMI des interventions de formation des élèves et/ou des adultes,
  • apporter une aide régulière dans les classes et les comités de rédaction pour la production, la saisie informatique, l’organisation coopérative. Une aide complémentaire peut être apportée ponctuellement par Odile Chenevez du CLEMI pour la découverte de la presse à l’école, la production d’articles, le Comité de Lecture Interscolaire et la médiation face à d’éventuelles difficultés rencontrées en interne ou vis-à-vis du lectorat.

2.7.3 Accompagnement financier Le portage financier du projet est assuré par l’Association départementale OCCE 04, qui se charge de solliciter les partenariats financiers publics et privés et de collecter les différentes contributions pour la prise en charge des frais de fabrication, de transport d’enfants, de déplacement d’animateurs et de prestations professionnelles inscrits au budget prévisionnel. La part d’autofinancement du projet est abondée par l’Association départementale et une participation des coopératives scolaires et associations d’écoles pour les établissements impliqués à hauteur de 1€ par élève et par an.

Le contenu éditorial 

Pour une meilleure coordination du projet dans chaque école, le cahier des charges indique une série de rubriques qui sont alimentées au choix par les élèves, en fonction de leurs inspirations. Ces rubriques peuvent rassembler textes et illustrations (dessins, photos…) :

  • éditorial
  • actualité de l’école ou de la commune
  • les enfants parlent aux adultes
  • vivre ensemble (scolaire, local, international, droits de l’enfant…)
  • la vie ailleurs (correspondance avec des écoles d’autres pays, cyber-écriture…)
  • sciences et découverte du monde
  • critiques culturelles (livres, cinéma, théâtre, expos, jeux vidéo, télé…)
  • actualités sportives
  • brèves
  • observations météo
  • petites annonces
  • textes libres (récits personnels, poèmes…)
  • page détente (jeux, BD, …)
  • courrier des lecteurs (tous lecteurs : élèves, parents ou autres…) Les élèves producteurs d’articles sont invités à indiquer la rubrique dans laquelle ils placeraient leur écrit. Les Comités de rédaction et de lecture trancheront. _